Après en avoir tant entendu parlé auprès de votre entourage et des médias, vous sentez que le moment est venu pour vous de dire passer à la cigarette électronique et dire adieu à la cigarette traditionnelle ?
Nous allons vous expliquer en détail comment fonctionne une cigarette électronique afin de comprendre comment va fonctionner votre future cigarette électronique.

Grace à cette page explicative complète, la e-cigarette n'aura plus aucun secret pour vous : Bienvenue dans l'univers du vapotage !

Composition d'une cigarette électronique :

cigarette electronique détails batterie clearomiseur

La cigarette électronique également appelée vapoteuse ou e-cigarette, est constituée de deux grandes parties :

La batterie :
La batterie de la cigarette électronique est la partie qui va alimenter électriquement le clearomiseur, elle dispose au minimum d'un bouton d'allumage et d'une LED permettant de s'assurer que celle-ci fonctionne. Sur des modèles plus évolués on y retrouve des boutons de réglage voir-même, un écran permettant de connaitre précisément son niveau de batterie et la puissance à laquelle la cigarette électronique est réglée.
Le clearomiseur :
Le clearomiseur est la partie de la cigarette électronique qui dispose d'un réservoir que l'on remplie avec du eliquide. A l'intérieur de ce clearomiseur on retrouve une résistance et en son extrémité un embout appelé le drip-tip.

Certains modèles de type "POD" fonctionnent avec une cartouche qui n'est autre qu'un clearomiseur propriétaire se montant sur une batterie spécifique mais le principe de fonctionnement est exactement le même.

Fonctionnement de la cigarette électronique :

Le principe de base d'une cigarette électronique est assez simple :
Lorsque le vapoteur appuie sur le bouton d'allumage de la batterie de la cigarette électronique celle-ci alimente électriquement la résistance qui se situe à l'intérieur du clearomiseur afin de la faire chauffer. Celle-ci étant immergée dans le eliquide présent réservoir ce eliquide va passer à l'état de vapeur.
C'est au moment même de l'appui sur le bouton que le vapoteur aspire au travers du drip-tip préalablement porté aux lèvres que le eliquide est ainsi vaporisé et inhalé.
Cette vapeur est semblable à la fumée du tabac, mais elle est beaucoup plus cotonneuse et est parfumée par la saveur du eliquide choisi. Pendant cette aspiration, le vapoteur ressent une sensation de "hit", qui n'est autre qu'une sensation de contraction de la gorge. Ce hit permet de retranscrire directement la sensations que ressent un fumeur lorsqu'il aspire une bouffée de cigarette traditionnelle.

Le rôle de la résistance :

La résistance, qui fait partie du clearomiseur, est composée elle-même de deux éléments importants : du fil résistif et du coton.
Le coton présent dans la résistance joue deux rôles : le premier est d'étanchéifier le réservoir de eliquide et le deuxième, grâce au principe de capillarité, de s'imbiber intégralement jusqu'à son centre qui est l'endroit ou il est en contact direct avec le fil résistif.
Lorsque ce fil résistif est alimenté par la batterie il va chauffer le coton imbibé de eliquide et ainsi le vaporiser. Le rôle du coton de la résistance est donc primordial puisqu'il apporte le eliquide jusqu'au fil résistif. Si celui-ci est mal imbibé on se retrouve avec un goût de brûlé aussi appelé "dry-burn", ce qui se produit si la puissance de la batterie est trop élevée ou que le niveau de eliquide dans le réservoir était trop bas.

Les résistances disposent de différentes valeurs exprimées en "ohm", plus cette valeur va être basse plus la résistance chauffera nécessitant cependant une batterie de plus forte puissance et la vapeur sera ainsi plus dense.

Il faut noter que les résistances sont des éléments consommables qui s'usent : il faut donc les changer régulièrement pour garantir le bon fonctionnement de votre cigarette électronique. En moyenne, leur durée de vie varie entre 2 et 4 semaines selon la fréquence d'utilisation de la cigarette électronique et le type de eliquide utilisé. De plus, à chaque changement de résistance il est primordial de patienter pour que celui-ci soit bien imbibé avant sa première utilisation.

L'utilité du clearomiseur :

Le clearomiseur nommé aussi tank (signifiant réservoir en anglais) existe depuis 2012, il permet de doter la cigarette électronique d'un réservoir pouvant aller de 1ml à 8ml selon les modèles. Le clearomiseur dispose en sa partie la plus basse d'un pat de vis au standard "510" pour être vissé sur la majorité des batteries.
Le clearomiseur est majoritairement en métal et dispose d'une vitre en verre transparente afin d'avoir une vue sur le niveau de e-liquide restant.
A l'autre extrémité su clearomiseur on retrouve l'embout appelé le drip-tip, il permet d'aspirer la vapeur et sa largeur est généralement proportionnellement adaptée à la quantité de vapeur pouvant être généré par le clearomiseur.
Les clearomiseurs sont fréquemment équipés à leur embase d'une bague airflow permettant d'ajuster le débit d'air et la résistance à l'aspiration. 
Chaque clearomiseur est différent, vous allez donc pouvoir adapter celui que vous choisissez en fonction de vos attentes.

Anecdote :
Avant 2012 la cigarette électronique fonctionnait avec en lieu et place du clearomiseur un tube de métal bourré de coton dans lequel se trouvait la résistance, appelé cartomiseur. Le cartomiseur permettait seulement de tirer une vingtaine de bouffées et nécessitait dès lors d'être rempli à nouveau avec une quinzaine de gouttes ce qui n'était vraiment pas pratique !

La batterie de la cigarette électronique :

La batterie est un composant obligatoire pour faire fonctionner votre cigarette électronique puisque c'est elle qui procure le courant électrique nécessaire à la résistance du clearomiseur pour vaporiser le eliquide.
Différents modèles de batteries existent et de plusieurs formes avec nombreuses caractéristiques puisque c'est l'élément le plus évolué de la cigarette électronique :
L'autonomie : Comme pour un smartphone ou quelconque batterie, sa capacité est exprimée en mAh (milliampères par heure). Plus vous choisissez une batterie importante, moins vous aurez besoin de la recharger, car elle durera plus dans le temps. En revanche plus il y auira d'autonomie plus elle sera volumineuse et lourde.
Pour bien choisir la batterie de votre cigarette électronique, il faut se référer à votre consommation de tabac. En moyenne, pour un fumeur qui fume un paquet par jour il faudra utiliser une cigarette électronique avec une batterie 1500 mAh tandis qu'un petit fumeur de 10 cigarettes par jour pourra se contenter d'une batterie de 650 à 900mAh.
La Puissance : La puissance de la batterie permet un plus gros volume de vapeur, mais ce, car elle peut alimenter des résistances avec une valeur plus faible. Un primo-vapoteur peut largement se contenter d'une batterie entre 10 et 30W alors que les vapoteur confirmés qui utilisent leur cigarette électronique comme une chicha vont plutôt opter pour des batteries qui dépassent les 100W.

L'aspect visuel : Pour finir, rentre en jeu le côté esthétique, vous pouvez personnaliser votre cigarette électronique, car il existe des batteries de différentes tailles, couleurs et formes.

La majorité des cigarettes électroniques disposent d'une fonctionnalité commune : En appuyant 5 fois d'affilés et rapidement sur le bouton d'allumage cela déclenche le verrouillage ou le déverrouillage si celle-ci était déjà verrouillée.